Galicie Croque la vie « Roulez jeunesse ! »

Le mercredi 22 novembre 2017, les enfants étaient nombreux à participer à l’atelier jeunesse (Galicie croque la vie). Quinze enfants ont participé activement à l’atelier. Pourtant dans un premier temps il n’y avait que deux enfants. Nous avons fait au tableau le jeu « du pendu » en attendant les autres enfants.

Atelier croque la vie au Blosne

Ensuite, nous avons parlé de l’injustice. Chacun a raconté son ressenti envers l’injustice en répondant à la question « Quand vous êtes-vous dit : c’est pas juste ».

Plusieurs exemples donnés par les enfants dont un exemple d’injustice subi à l’école ont permis d’échanger des idées.

Atelier croque la vie au Blosne

Puis nous avons fait de la peinture et après une heure d’activités en salle nous avons été jouer au parc tout ça dans la joie et la bonne humeur.

Au local Roland et Saidou ont travaillé sur l’écriture d’un conte proposé par Saidou (voir ci-après).

Atelier croque la vie au Blosne
Atelier croque la vie au Blosne

Nous avons pris le goûter (gâteaux, jus d’orange en chantant la chanson « bon appétit, merci !! »)

Rédigé par Moina

Un meunier venait de mourir il n’a laissé à ses trois enfants que son âne et son chat.

Le plus âgé prit le moulin, le second prit l’âne et le troisième pris le chat.

Celui qui avait pris le chat n’arrivait pas à se consoler de n’avoir pas eu un héritage plus important que le chat.

Il disait « mes frères avec le moulin et l’âne gagneront bien leur vie, mais moi lorsque j’aurai mangé mon chat je n’aurai plus qu’à mourir de faim ».

Le chat dit alors à son maître ne vous désespérez pas maître, il suffit de me donner une paire de bottes et un sac et vous verrez ce qui va arriver.

Le chat est alors parti dans un champ et a ramassé des feuilles de laitues. Il s’étendit par terre comme si il était mort et il a attendu.

Voilà ce qui arriva. Un lapin un peu étourdi rentra dans le sac et le chat le tua sans pitié.

Très fier de lui, le jeune garçon s’en alla chez le roi et lui dit « sire voici le lapin de garenne de monsieur le marquis de Carabasse. J’ai été chargé par mon maître de vous l’apporter ».

Le roi a répondu « Dis à ton maître que je le remercie et qu’il me fait plaisir ».

A ce moment-là est arrivée une belle princesse.

La jeune princesse tomba amoureuse de lui, il devint prince et ils eurent beaucoup d’enfants ».

Saidou, 7 ans

Atelier croque la vie au Blosne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.